Théâtre du Point Rouge

La Chapelle Basse Mer

Vous présente

Une comédie de Sébastien AZZOPARDI et Sacha DANINO

Affiche

Infos...

Billetterie Internet

24h/24 – 7j/7

www.theatredupointrouge.comAucuns frais de réservation en +Billets électroniques envoyés par mail

Billetterie Guichet

A partir du Merc 19 Février

Pour achat de vos billets sur placeMerc de 15h à 18h / Sam de 10h à 12h ou 30mn avant représentation
11 rue du stade, la Chapelle Basse Mer44450 Divatte-sur-LoireTél 09 65 20 44 91


Renseignements :

(pas de réservation par mail)

billetterie@theatredupointrouge.com

Nous ne prenons aucune réservation par mail

Les billets ne sont ni repris ni échangés ni remboursés

Cliquez sur l'image !

Actu...

L'Hebdo Sèvre et Maine du 30 Janvier 2020

Ouest France du 22 Janvier 2020

Ouest France du 16 Décembre 2019

Divatte-sur-Loire dévoile sa programmation de l'Instant Demy

Au Théâtre du Point Rouge, Sabrina Mellikèche transmet sa passion du théâtre

Au théâtre du Point Rouge, Sabrina Mellikèche anime quatre sections théâtrales d’enfants et ados, de 8 à 18 ans. 48 jeunes s’adonnent à l’exercice chaque semaine.

Sabrina Mellikèche, 25 ans, comédienne et metteuse en scène, est, cette année 2019-2020, aux manettes des quatre sections théâtrales de la compagnie du Point Rouge.

Quel est votre parcours ?

J’ai étudié cinq années au Conservatoire à rayonnement régional de Besançon et trois années à l’Université de Bourgogne Franche-Comté, en licence

Arts du spectacle cultures du monde. Je suis ensuite partie me former au Brésil à la méthode du théâtre de l’opprimé. Installée à Nantes depuis près d’un an, j’ai travaillé trois mois sur la mise en place de projets culturels avec l’association nantaise PaQ’la lune. Je travaille actuellement avec la compagnie Javali, qui allie théâtre de l’opprimé et récits de vie. Et j’anime aussi les ateliers théâtre pour les jeunes au Point Rouge.

Comment abordez-vous votre mission au TPR ?

J’ai pour objectif de transmettre une discipline artistique avec toute la rigueur que cela comporte. La vocation des ateliers est bien d’explorer les possibilités de chacun dans le théâtre, laisser la place à la spontanéité, tout en s’amusant. Et s’amuser c’est sérieux ! Faire du théâtre, ce n’est pas n’importe quoi. Dans chaque groupe, j’adapte les exercices, nous travaillons l’improvisation, les postures, le lâcher-prise. Nous construisons, au fur et à mesure, en fonction des individus, la volonté étant d’aller vers un spectacle de fin d’année. Et là aussi, il y aura de l’exigence dans la qualité du spectacle. Nous voulons une vraie cohérence artistique et aller bien plus loin que ce qu’ils ont déjà fait.

Comment les jeunes reçoivent-ils les cours ?

Ils sont très demandeurs. Nous travaillons sur l’écoute et la cohésion du groupe. C’est primordial pour imaginer et mettre en place un spectacle ensemble. Ils sont inclus dans la démarche de mise en scène et expriment ce qu’ils ont envie de dire et montrer. Chaque section a ses idées, les 11-12 ans se dirigent vers une pièce plutôt féministe, les 8-10 ans sont axés sur les costumes, les 13-14 ans veulent aller chercher le rire, les 15-18 ans veulent jouer des personnages qui ne sont pas déliés de leur quotidien, avec l’envie qu’on les prenne au sérieux dans la vie comme au théâtre.

Quel est votre ressenti sur le TPR ?

C’est un endroit où l’on peut faire beaucoup, avec un vrai support technique, des costumes, une équipe accueillante et de la bienveillance. Les ingrédients sont là pour faire naître des projets artistiques qui rassemblent et nous émeuvent.

Article Ouest France du 31 Octobre 2019

Le Théâtre du Point Rouge invite la troupe "Théâtre d'ici ou d'ailleurs"

La Femme du Boulanger revient... aux journées du patrimoine !

https://photos.app.goo.gl/oqor33UJjr1fXgQ8A

Weekend du 21 et 22 Septembre 2019

L'association du patrimoine de La Chapelle Basse-Mer et de Barbechat avait choisi de dédier ces deux journées au savoir-faire de la boulange. Vous avez pu découvrir différents blés, durs, tendres, depuis l'Antiquité à nos jours, écrasés dans les moulins, tamisés pour en faire des farines variées et enfin cuits au four à bois.

De nombreuses animations ont été proposées au public : exposition, conférence, ateliers pour les enfants, reconstitution d'une boulangerie ancienne, représentation d'extraits de la pièce "La femme du boulanger", de Marcel Pagnol, projections vidéos...